Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Langlois Jean-Charles

La statue en pied du colonel Jean-Charles Langlois (1789-1870), érigée au centre de la place Saint-Sauveur à Beaumont-en-Auge, rend hommage au grand homme du pays, pour sa double carrière militaire et artistique.

Né en 1789 peu de jours après le 14 juillet, le colonel Langlois, après de brillantes études secondaires au lycée de Caen, puis à Paris à l’Ecole Polytechnique, intègre en 1809 le 5erégiment de ligne sous l’autorité du duc de Raguse, il participe aux campagnes de Dalmatie, sert en Illyrie et en Catalogne, et reçoit la Légion d’Honneur en 1814. Sous l’Empire, de 1807 à 1815 il participe à huit campagnes : Allemagne, Illyrie, Autriche, Espagne, France et Belgique. En 1814 dans la cour du cheval Blanc à Fontainebleau il assiste aux adieux de l’Empereur, puis en 1840, au retour des cendres de l’Empereur sur la Belle Poule.

 Il profite de sa demi solde pour se consacrer à sa passion la peinture, il s’installe à Montmartre, suit les enseignements des grands peintres, Girodet, Horace Vernet, Gros.

Il est reconnu comme un peintre militaire de grande valeur.

Sous Louis XVIII il est incorporé au Corps Royal d’Etat-major, nommé aide de camp du Maréchal Gouvion Saint-Cyr alors ministre de la guerre de Louis XVIII. Il est affecté en Espagne, en Grèce, participe à la colonisation de l’Algérie … Il termine sa carrière colonel et reçoit la dignité de grand officier de la Légion d’Honneur.

 Admis à la retraite en 1849, il partage son temps entre les voyages et la peinture.

Il visite l’Egypte, les Pyramides, la Crimée, Marengo… il rencontre Maxime Du Camp qui l’initie à la photographie et Gustave Flaubert.

Passionné par la photographie il devient photographe de l’armée et utilise ses nombreux clichés et croquis à composer ses grands panoramas, comme le panorama du siège de Sébastopol exposé à partir de 1860 à Paris dans la rotonde des Champs Elysées (actuel théâtre des Champs Elysées)

Il est inhumé à Saint-Hymer aux côtés de son épouse.

En 2017 Pont-l’Evêque à l’occasion de l’exposition le goût de l’Egypte met en valeur son talent de grand peintre de l‘épopée napoléonienne.

 

Henri Charles Loffet, " Jean-Charles Langlois (1789-1870) ", Le Pays d'Auge, mars-avril  2017, 67e année, n° 2, p 4-9

 


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 10/05/2017