Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Baudard Pierre et Louis

Les archives de la Seine maritime permettent de retracer la carrière des auteurs du retable de Courtonne-la-Meurdrac, Pierre et Louis Baudard. Ces archives regroupent les comptes des trésoriers, les alleux, détaillent leur activité, les signatures des contrats, les conditions de travail et de paiement, ainsi que les rappels à l’ordre pour le respect des délais. .

L’atelier des Baudart (1611-1669) à peu près contemporain de l’atelier du sculpteur Michel Lourdel ( 1877-1611) comble une lacune et apporte un éclairage sur un deuxième atelier d’ébénistes sculpteurs basés à Rouen, qui rayonne sur toute la région, du nord au sud de la province, de Dieppe à Orbec, sur plusieurs sites en Seine Maritime et dans le Pays d’Auge .

Il s’agit d’un atelier familial composé des deux frères, Pierre et Louis Baudard l’aîné, et de son fils Louis.

Des quatre retables complets attribués aux Baudart avec certitude, trois sont polychromes et deux ont conservé leur tableau d’origine. Il faut y ajouter le retable disparu d’Orbec, connu par une photo. La mort de Louis Baudard , qui interrompt brutalement le chantier de Barquet, laisse le retable inachevé en 1669.

Les Baudart ont créé un modèle de retables caractéristiques de l’art baroque, répandu dans toute la région, Laigle, Saint-Martin-de-Bienfaite, Heurtevent….

Ainsi s’explique une énigme comment les régions les plus reculées du Pays d’Auge abritent-t-elles d’aussi improbables chefs d-œuvre ?

Pour en savoir plus :

Eliane Pellerin, " Les Baudard sculpteurs rouennais du XVIIe siècle ", revue Le Pays d'Auge, n°6, novembre-décembre  2016


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 24/11/2016