Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

La Société d'horticulture de Lisieux

Crée en 1866 à Lisieux, la Société d’Horticulture succède à la Société d’Emulation dirigée par Jules-Auguste Oudin précurseur dans les domaines de l’horticulture en créant des variétés,  important des arbres  encore inconnus, acclimatant des espèces exotiques ou rares, pomme de  terre de Patagonie, oca du Pérou,  créant une nouvelle espèce de rose, sous le nom Génie de Chateaubriand.

La mode des grands parcs autour des maisons bourgeoises à la périphérie de la ville, les mosaïques de plantes qui s’inspirent des parterres de broderies,  les expositions horticoles, favorisent l‘émulation et l‘engouement pour les plantes.  Les serres se développent en même temps que la culture des plantes rares qui exigent des serres chaudes pour les plants exotiques. Un pagosope, outil disparu aujourd’hui, règle le débit d’eau des plantes.  On invente de nouveaux outils, de nouvelles techniques le pot à blanchir pour les salades, une technique pour rendre inoxydables les étiquettes…

 Les Expositions horticoles gardent le souvenir de cette période faste des botanistes, dont les traces disparaissent peu à peu.

Christiane  Dorléans, « Du nouveau dans les parcs et jardins au XIXe siècle », Le Pays d’Auge, 68e année, n°1, janvier-février 2018, p. 20-24


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 26/03/2018