Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Saint-Ouen-le-Pin, église Saint-Ouen

Schèma d’implantation des oeuvres dans l’église Saint-Ouen de Saint-Ouen-le-Pin

Schèma d’implantation des oeuvres dans l’église Saint-Ouen de Saint-Ouen-le-Pin

maître-autel

maître-autel

Vierge de l'autel sud

Vierge de l'autel sud

gisant de sainte Thérèse

gisant de sainte Thérèse

 

Extérieur

L’église date de l’époque romane comme en témoignent les contreforts extérieurs de la nef ainsi que l’appareillage constitué de moellons au niveau du clocher ainsi que du chœur. Le clocher se trouve au niveau de la première travée de la nef et a été construit en 1843. Le chevet, à 3 côtés prolonge la nef avec un léger décrochement. L’ensemble de l’édifice est voûté en merrain.

Intérieur

Les chiffres entre parenthèses renvoient au plan et aux photos

Maître-autel et autels latéraux avec leurs retables

Le maître-autel (1) est de style Louis XV. Le centre du retable est constitué d’une toile, représentant la Sainte Famille, donnée par Guizot et provenant de l’abbaye du Val Richer, proche de l’église. Elle est entourée de deux pilastres doriques soutenant un fronton circulaire décoré d’un blason et de motifs végétalisants. De part et d’autre de la toile centrale se trouve une statue. Au nord, une Vierge à l’Enfant et au sud, saint Ouen, patron principal de la paroisse, en tenue épiscopale. Le tabernacle, en bois doré (XVIIIe s.), est curviligne et présente, sur la porte, un calice surmonté d’une croix. L’antependium présente, en son centre, un agneau couché surmonté d’un calice et d’une hostie au milieu de grappes de raisins et d’épis de blé (huile sur toile).

Les deux retables latéraux s’organisent selon les mêmes principes que le retable du maître-autel malgré quelques différences. L’autel nord est dédié à saint Joseph (6), (statue dusaint dans la niche). La niche est encadrée par deux pilastres soutenant un fronton circulaire à motifs floraux. Les gradins et les ailes du retable sont décorés d’ornementations végétales. Le devant d’autel présente la Vierge en train de prier au centre d’une couronne de fleurs. L’autel sud, consacré à la Vierge (7), est construit autour du même schéma. L’antependium présente, aussi au centre d’une couronne de fleurs, une Vierge à l’Enfant et saint Jean-Baptiste tenant la croix. Devant chaque autel latéral, des pavés en pré d’Auge.

 

Peintures et sculptures

De nombreuses peintures et sculptures sont visibles dans l’église. Dans le chœur, sur le mur sud, un tableau attribué au peintre espagnol Zurbaran (1598-1664) représente Saint François d’Assise adorant la croix. (4). Sur le mur sud de la nef, deux tableaux semblent être du XVIIIe s., le premier montre Saint Ouen (20) dans sa tenue d’évêque de Rouen. Le second montre une Vierge à l’Enfant endormi (22). Outre les statues présentes traditionnellement dans les églises du Pays d’Auge (Sainte Thérèse, Saint Antoine, Jeanne d’Arc), il convient de noter que l’église de Saint-Ouen-le-Pin abrite, sur le mur sud de la nef, le gisant de sainte Thérèse (14) qui, enfant, venait en vacances dans le village. Sur le même mur figure  une statue de l’abbé Leneveu (21). De part et d’autre du retable du maître-autel, se trouvent deux anges priant (3). Elles proviennent de l’ancienne abbaye du Val Richer qui fut détruite à la Révolution.

Décor architectural

Vitraux

Les vitraux sont au nombre de neuf mais seuls cinq présentent une iconographie, les autres étant strictement géométriques et floraux. Trois comportent un motif uniquement dans leur partie centrale, il s’agit du Christ bénissant (4), des armoiries royales (17) et des armoiries de saint Ouen (18). Les deux derniers vitraux présentent l’Assomption (10) et saint Sébastien (9). L’ensemble de ces vitraux ne sont pas datés mais le langage stylistique nous laisse penser qu’ils sont du XIXe s.

Autre

Sur le mur nord de la nef, au niveau du retable latéral dédié à saint Joseph, une plaque rend hommage aux morts de la guerre de 1914-1918. Elle est accompagnée des médailles militaires (8) remises à ces soldats.

 

Bibliographie :

Le patrimoine des communes du Calvados, Flohic, 2001.

A. de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, 1867, éd. 1967.

J. Pougheol , Répertoire des autels et retables du Calvados, 1973.


Participez au wiki en devenant membre.

  • Modérateurs : Jean Bergeret,
  • Dernière mise à jour : 05/02/2013