Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Friardel. Eglise Saint-Martin

Plan de l'église de Friardel

Plan de l'église de Friardel

Le nom de la commune tire son origine de l’anthroponyme germanique Frithard et du suffixe latin -ellus, marquant la propriété Des poteries gallo-romaines mises à jour près de l’église attestent de l’existence d’une villa sur le plateau. En contrebas, le vallon abrite l’ancien prieuré dédié à Saint-Cyr.

Extérieur

L’église appartient dans son ensemble à l’époque romane. Datant du XIe ou XIIe siècle, elle se compose d’une longue nef terminée à l’orient par un chevet circulaire. Les murs latéraux sont dépourvus de contreforts. Le pignon occidental présente un appareil en arête de poisson. La nef et le choeur étaient percés de petites fenêtres romanes en plein cintre, remplacées à partir du XVIe par les ouvertures actuelles. Le mur occidental est surmonté d’un clocher en charpente, revêtu d’ardoises. Il est soutenu dans la nef par huit poteaux indépendants des murs. Un porche, dont les murs en pan de bois datent du XVIIIe siècle, précède l’entrée.

Intérieur

Maître-autel et autels latéraux

Le maître-autel en pierre (4) du XXe siècle, provient de la chapelle du Couvent de la Vierge-Fidèle à la Délivrande. Il a été transporté à Friardel en 1932. Trois niches récentes, en plein cintre, ont été aménagées dans le mur au-dessus de cet autel. Elles abritent au centre, une statue du Christ en plâtre peint, du XIXe siècle, entouré côté nord par une statue en bois du XVIIe siècle, de saint Martin (1), et côté sud, une statue en bois de la même époque, de saint Augustin (3). Les autels latéraux ont été restaurés au XIXe siècle, ils comportent chacun deux chérubins en bois doré, qui proviennent certainement des anciens autels latéraux du XVIIe siècle. Ils sont dédiés au nord à la Vierge (7) et au sud à saint Joseph (8).

Peintures et Sculptures

Trois fresques du XVe siècle, provenant de l’ancien prieuré de Friardel, furent déposées dans l’église et transposées sur toile. Dans le choeur, au nord, la fresque (5) représente un chevalier de la famille d’Orbec et sa femme, présentés à la Vierge et à l’Enfant Jésus. Côté sud, un chevalier à genoux présenté par saint Cyr à la Vierge (6). Dans le bas de la nef, la Vierge tenant l’Enfant Jésus sur ses genoux, aux pieds desquels se trouvent cinq personnages dont cinq femmes (20). Au dessus de l’entrée, un tableau du XIXe siècle représentant le Christ dépouillé de ses vêtements (19). Dans la nef, côté sud, un tableau d’une sainte (14), et côté nord, une Assomption (15). Situé à l’entrée du choeur, se trouve le gisant en pierre de Guillaume de Friardel (11), seigneur du lieu, mort en 1233, autrefois placé dans le prieuré Saint-Cyr. Il est représenté vêtu de ses habits militaires.

Décor architectural

La voûte fut refaite dans la première moitié du XXe siècle, les poutres maîtresses furent recouvertes de peintures. Les rageurs sembent être plus anciens. Les piliers latéraux de la charpente ont été dissimulés par la construction d’un coffrage de bois, au XIXe siècle.

Autre mobilier

La chaire (10) est surmontée d’un dais du XVIIIe siècle, le bénitier en marbre noir (21) accompagnait des fonts baptismaux à huit pans, du XVIe siècle, aujourd’hui disparus.

Bibliographie :

Le patrimoine des communes du calvados, Flohic, 2001. de Caumont A.
Statistique monumentale du Calvados, 1867, éd. 1967.
Chauvot P., Porches d’églises du Pays d’Auge, Le Pays d’Auge, 2012.
Le Prévost A., Pouillés du diocèse de Lisieux, 1844.
Pougheol J., Répertoire des autels et retables du Calvados, 1973.
Pellerin E., Retables en Pays d’Auge, OREP Editions,2007.
Pellerin H., «Nouvelle statistique monumentale du Calvados, canton d’Orbec», Le Pays d’Auge, février, mars, avril, mai 1959.


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 17/07/2019