Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Coudehard. église Saint-Pierre et Saint Paul

Plan de l'église de Coudehard

Plan de l'église de Coudehard

Vue d'ensemble intérieur de l'église

Vue d'ensemble intérieur de l'église

Sculpture pouvant représenter le retour du fils prodigue

Sculpture pouvant représenter le retour du fils prodigue

En 1170, la commune s’est appelée Aune Perci.. L’église était sous le patronage de l’abbaye de Saint-Wandrille.

Extérieur

L’église a été construite au XIIe siècle. Située en hauteur, elle surplombe la vallée et offre un panorama remarquable. De l’époque romane on peut encore apercevoir l’emplacement d’une porte sur le pignon est. L’édifice avait les mêmes dimensions que celui-ci, les pierres de soubassement sont disposées en arête de poisson. En 1667, l’église était alors frappée d’interdit au vu de sa vétusté et fut alors restaurée et élargie, les ouvertures sont devenues rectangulaires, puis de forme ogivale au XIXe siècle. Le plafond en bois est alors supprimé, remplacé par trois voûtes arrondies au XIXe siècle. Puis récemment, les voûtes ont été remplacées par un plafond en châtaigner tel qu’il était au XVIIe siècle. Ce qui donne l’ impression d’être dans une église de forme carrée.

Intérieur

Maître-autel et autels latéraux avec leur retable

Dans cette église il n’y a pas de retable, les autels en bois du XVIe siècle ont été remplacés par les autels actuels en pierre au XIXe siècle. Le maître-autel (1) et les deux autels latéraux (3 et 5) sont placés ensemble au fond du choeur. Le maître-autel est composé d’un tabernacle à degrés, la porte centrale est encadré de deux colonnettes. Il est surmonté d’un édicule et encadré par deux statues d’anges. Au centre, une statuette de saint Pierre qui date du XVIe siècle. Le devant d’autel représente un bas-relief de la Cène, encadré par des statuettes de saint Pierre sur la gauche, et d’une martyre sur la droite. De part et d’autres de l’autel, des statues du XIXe siècle, de saint Paul (2) et de saint Pierre. Les autels latéraux sont situés de chaque côté du maître-autel, au nord, l’autel dédié à la Vierge (5), et au sud, l’autel dédié à saint Antoine.

Peintures et sculptures

Au nord, vers le maître-autel, une statue de Vierge à l’Enfant en calcaire taillé et peint du XVe siècle, classée aux Monuments Historiques, que l’on vénère sous le titre de Notre-Dame des Champs (14). En allant vers l’entrée, on peut trouver un Christ en croix du XVIIIe siècle (13), et un groupe statuaire du XIVe siècle, qui pourrait représenter le retour du fils prodigue (11). Sur la façade occidentale, un Christ en croix du XVIe siècle (10). Côté sud, en allant vers le choeur, une statue de saint Jean-Baptiste qui date du XVIe siècle également (8), et une statue de sainte Barbe (6) en calcaire peint polychrome, du XVIIe siècle, inscrite aux Monuments Historiques. Côté sud, un tableau (7) du XVIIe siècle qui représente le Couronnement de la Vierge.

Décor architectural Vitraux

Au XXIe siècle, création de six vitraux ayant pour thème : la guerre (façade sud), la paix (façade nord), et au pignon ouest des mots et messages en anglais, français, polonais et allemand.

Texte et photos : Marie Landemaine juillet 2013

Bibliographie :

Aubert J., Les églises de l’Orne et leurs oeuvres d’art, Lyon, 1977. Bases Mérimée etPalissy


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 19/03/2019