Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Bourg-Saint-Léonard. Eglise Saint-Gilles de Fougy

Plan de l'église Saint-Gilles-de-Fougy

Plan de l'église Saint-Gilles-de-Fougy

Chapelle dépendante de l'abbaye bénédictine de Saint-Evroult, elle est devenue au XIIIe siècle, l'un des quatorze prieurés sous le patronnage de l'abbaye de Silly-en-Gouffern, de l'ordre des Prémontrés. Cette double dépendance explique sa consécration à saint Gilles, moine bénédictin, mais aussi ses références à saint Augustin et saint Norbert, fondateurs des Prémontrés. L'église est rattachée au Bourg-Saint-Léonard en 1821.

Extérieur

L'église qui date du XIIe siècle et XVIIe siècle, est classée Monument Historique. L'église romane est composée d'une nef rectangulaire précédée d'une tour du XIIe siècle dont la partie haute sert de clocher et la partie basse de porche. Le chœur date du XVIe siècle.

Intérieur

Maître-autel et autels latéraux avec leur retable

Contrairement à beaucoup de retables en Pays d'Auge, le retable du maître-autel (1), du XVIIe siècle, est en pierre. Il est composé de quatre colonnes qui soutiennent une corniche sur laquelle prend place, au centre, une statue du Christ, scandée par quatre colonnettes et deux médaillons représentant probablement les commanditaires du retable. Au centre du retable, une toile du XIXe siècle encadrée par deux anges au sommet, qui est une copie du tableau de Fra Angelico (1387-1455) la Transfiguration. De chaque côté du tableau, des niches abritent côté nord, une statue de saint Gilles en abbé accompagné d'une biche, classée Monument Historique, et côté sud une statue de saint Joseph à l'Enfant. Le retable en pierre encadre le maître-autel baroque en bois sculpté qui présente un gisant dans sa partie basse. Le tabernacle-pavillon est composé de six colonnettes doubles qui séparent deux médaillons et trois statuettes. Au centre, le Christ, entouré de saint Pierre à gauche et saint Paul à droite. Les deux médaillons représentent à gauche saint Augustin, et saint Norbert sur le côté droit. Le tabernacle est surmonté d'une exposition dorée, soutenue par deux anges tenant une couronne. Les autels latéraux sont dédiés à la Vierge (6) et à saint Blaise (5). Les retables sont scandés par des colonnes qui encadrent au nord, une statue en pierre peinte de Vierge à l'Enfant du XVe siècle et au sud, une statue en pierre de saint Blaise en évêque qui date du XVIIIe siècle. Au couronnement, une corniche terminée par des pots à feu. L'antependium de l'autel de la Vierge est composé de décors floraux peints où figurent les initiales de la Vierge. L'antependium de l'autel de saint Blaise est décoré du triangle de la sainte Trinité, accompagné également de décors floraux.

Sculptures

Une poutre de gloire en bois (4) sépare le chœur de la nef : la statue du Christ sur la croix est accompagnée de deux reliefs en bois peints représentant saint Jean et la Vierge. Dans la nef, une petite statue en pierre, de sainte Anne, (7) est située juste à gauche de l'autel latéral de la Vierge. A l'entrée sous le porche se trouvent deux statues : côté nord, une statue de saint Gilles (14) qui date du XIIe siècle, et en face une statue de saint Joseph (13) qui daterait du XVIIe siècle.

Décor architectural

L'originalité de cette église réside essentiellement dans la décoration du chœur où l'on peut trouver sur la voûte, des peintures du XVIe siècle présentant vingt-six personnages grandeur nature (env.1m60) entourant une sainte Trinité accompagnée de chérubins et d'anges portant des phylactères. Le décor côté nord présente, d'ouest en est : saint Blaise entre ses bourreaux, saint Gilles, saint Augustin, saint Norbert, la Vierge, le Christ, saint Joseph, saint Joachim, sainte Anne, saint Sébastien et saint Michel. Le côté sud présente d'est en ouest : saint Pierre, saint Jacques le majeur, saint Jean, saint André, saint Philippe, saint Thomas, saint Barthélemy, saint Mathias, saint Mathieu, saint Simon le cananéen, saint Jacques le mineur, saint Jude et saint Paul. Ce décor serait censé représenter le Paradis où figure la sainte Trinité, entourée par les saints et les saintes de l'Eglise.

Autre mobilier

A remarquer également, dans le chœur une piscine romane (2) et dans la nef, une piscine trilobée (8) du XIIIe siècle. Dans le chœur, un banc des trésoriers (3). A voir avant de sortir, la chaire (9) et les fonts baptismaux (12).

Bibliographie :

Aubert A., Les églises de l’Orne et leus oeuvres d’art, Lyon, 1977.
Bases Mérimée et Palissy des Monuments Historiques Dépliant édité par l’association Sauver l’église de Fougy


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 17/07/2019