Votre panier contient article(s) pour un total de

Vider Commander

Une association  

qui se consacre au patrimoine  

matériel et immatériel augeron

 »

Saint-Martin-de-Bienfaite-La Cressonnière

Maride de Saint-Martin-de-Bienfaite

Maride de Saint-Martin-de-Bienfaite

Photo Philippe Dorléans http://www.pdorleans.fr

Saint-Martin-de-Bienfaite. Vestiges d'une fortification du IXe siècle, ©Le Pays d'Auge

Eglise de la Cressonière, ©Le Pays d'Auge

Le château de Bienfaite, ©Le Pays d'Auge

La commune de Saint-Martin-de-Bienfaite-La Cressonnière est le résultat d’une fusion en 1972. Il s’agit d’une très ancienne localité qui a vu passer sur ses terres des Celtes, Gaulois, Romains puis des Anglais et Normands. La commune, de 1150 hectares possède un patrimoine riche et abrite des châteaux, églises et haras.

Le château récent de La Cressonnière date du début du XIXᵉ siècle et a été érigé sur les vestiges d’un ancien fort du XVᵉ siècle. Cet édifice de pierres et de briques à l’architecture classique a été commandé par l’un des frères du comte de Noinville.

Le château de Bienfaite a vu se succéder les seigneurs d’Orbec jusqu’en 1610. Il a été construit au XVᵉ siècle sur les ruines de l’ancien château, en bois, du XIᵉ siècle. Du château du XVᵉ siècle, il ne reste que deux tours et quelques sous-sols. Le château tel qu’on le connaît aujourd’hui est quant à lui typique du XVIIᵉ siècle. Enfin, au XIXᵉ siècle un pavillon de style Renaissance lui a été ajouté.

L’église Notre-Dame de la Cressonnière, datée du XVIᵉ siècle, a conservé ses peintures primitives et abrite l’un des plus beaux retables du Calvados.

L’église de Saint-Martin-de-Bienfaite, datée du XVᵉ siècle, abrite notamment quant à elle un retable classé Monument Historique et également une statue de Saint Maur.

Dès le début du XIXᵉ siècle, la commune s’est industrialisée et a su profiter des rives de l’Orbiquet et de La Cressonnière pour développer l’industrie textile. L’ouverture de nouvelles lignes de chemin de fer dont la ligne Paris-Lisieux en 1855 favorise l’industrie laitière au détriment du textile. En effet, un meilleur réseau ferroviaire permet l’exportation des fromages hors de la Normandie.

Arsène Loquet "Présentation de Saint-Martin-de-Bienfaite-La Cressonnière", Le Pays d'Auge, novembre-décembre 2020, 70e année, n°6, p. 4-8

Jean Desbonnet, "Patrimoine bienfaitois. Châteaux et églises, Le Pays d'Auge, novembre-décembre 2020, 70e année, n°6, p. 9-18


Participez au wiki en devenant membre.

  • Dernière mise à jour : 15/09/2021